circle-loader
Commentaires fermés sur Les secrets du métier d’esthéticienne
Commentaires fermés sur Les secrets du métier d’esthéticienne/ 839/ /

Le métier d’esthéticienne est l’un des plus populaires dans le secteur de l’esthétique et beauté. Il consiste à prodiguer des soins du visage et du corps, à réaliser des épilations, des manucures, des maquillages ou encore des massages. Mais quels sont les secrets de ce métier qui attire tant de passionnés ? Quelles sont les compétences requises pour exercer cette profession ? Quelle formation suivre pour devenir esthéticienne ? Voici quelques éléments de réponse.

Le savoir-faire

L’esthéticienne doit posséder un savoir-faire technique et artistique pour réaliser les différents soins et donner un coup de beauté aux clientes. Elle doit maîtriser les gestes et les techniques adaptés à chaque type de peau, de poil ou d’ongle. Elle doit également connaître les produits cosmétiques qu’elle utilise ou qu’elle conseille, ainsi que leurs effets et leurs contre-indications.

L’un des secrets du métier d’esthéticienne est de savoir déterminer le type de peau. En effet, chaque peau a ses besoins spécifiques et nécessite des soins appropriés. L’esthéticienne doit donc être capable d’analyser la peau, en observant son aspect, sa couleur, sa texture, sa sensibilité ou encore sa réactivité. Elle peut également utiliser des appareils spécifiques comme le dermographe ou le skin testeur pour mesurer le taux d’hydratation ou le pH de la peau.

En fonction du diagnostic réalisé, l’esthéticienne peut alors proposer le soin le plus adapté en choisissant les produits et les techniques appropriés. Par exemple, elle peut réaliser un gommage pour éliminer les cellules mortes, un masque pour hydrater ou purifier la peau, une crème pour nourrir ou protéger la peau.

Les conseils en beauté

L’autre secret du métier d’esthéticienne est de savoir fournir des conseils en beauté à ses clients. En effet, l’esthéticienne ne se contente pas de réaliser des soins ponctuels ; elle accompagne ses clients dans leur routine beauté quotidienne. Elle leur donne des astuces pour entretenir leur peau, leurs cheveux ou leurs ongles. Elle leur recommande également les produits cosmétiques leur sont que ce soit pour la ou d’autres besoins spécifiques.

L’esthéticienne doit donc avoir une bonne connaissance des produits cosmétiques disponibles sur le marché : leurs compositions, leurs propriétés, leurs modes d’utilisation ou encore leurs prix. Elle doit également être à l’écoute des besoins et des envies des clients. Certains peuvent rechercher un effet naturel tandis que d’autres peuvent préférer un effet plus sophistiqué.

L’esthéticienne peut aussi proposer à aux clients des services complémentaires comme le maquillage professionnel (pour une occasion particulière par exemple), la pose d’extensions (de cils ou de cheveux), la coloration (des sourcils ou des cheveux) ou encore la décoration (des ongles).

La formation professionnelle

Pour exercer le métier d’esthéticienne il faut suivre une formation professionnelle spécifique qui permet d’acquérir les compétences théoriques et pratiques nécessaires.

Il existe plusieurs niveaux de qualification dans le domaine :

  • Le CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie : il s’agit du diplôme minimum requis pour exercer le métier d’esthéticien(ne). Il se prépare en deux ans après la classe
  • Le BP Esthétique Cosmétique Parfumerie : il s’agit d’un diplôme de niveau bac qui permet d’approfondir ses connaissances et ses compétences dans le domaine. Il se prépare en deux ans après le CAP ou en un an après un bac général ou technologique. Il permet d’accéder à des postes à responsabilité comme responsable d’institut ou de rayon.
  • Le BTS Métiers de l’esthétique-cosmétique-parfumerie : il s’agit d’un diplôme de niveau bac +2 qui permet de se spécialiser dans l’un des trois domaines suivants : management, formation-marques ou cosmétologie. Il se prépare en deux ans après un bac général ou technologique. Il permet d’accéder à des postes de cadre comme chef de produit, formateur ou conseiller scientifique.
  • La licence professionnelle Métiers de la cosmétologie : il s’agit d’un diplôme de niveau bac +3 qui permet d’acquérir des compétences scientifiques et techniques dans le domaine de la formulation et du contrôle des produits cosmétiques. Il se prépare en un an après un BTS ou un DUT dans le domaine scientifique. Il permet d’accéder à des postes de technicien supérieur ou d’ingénieur junior.